KaMaïa au FarWest

mercredi 12 juillet 2017

Parce qu'il faut bien revenir . . . (violence conjugale inside)

L'audience pour la garde de CF4 a eu lieu mardi dernier (enfin pas hier, hein, il y a 9 jours) et il m'a bien fallu tout ce temps là pour m'en remettre.

Objectivement elle s'est "bien" passée.

 

Plus exactement elle s'est "bien" passée parce que la veille, j'ai proposé un premier accord en essayant de préserver l'intérêt de CF4, accord qui a été refusé.
Du coup j'en ai proposé un autre, qui était *moins* intéressant pour moi... et qui a été accepté, celui-ci.

Et finalement, la JAF n'aura eu qu'à entériner ce sur quoi on s'était mis d'accord.
Ca s'est donc "bien"passé parce qu'il n'y a pas eu de guerre. Et que je pense m'être à peu près mise à l'abri des représailles qu'Iel me promettait (pas tout à fait car j'ai trouvé ce samedi dans ma boite aux lettres deux avis de recommandés sur lesquels j'ai parfaitement reconnu son écriture...)

Evidemment, ça n'est pas tout à fait ce que je souhaitais ou espérais.
Assurément, cet accord va me compliquer un peu l'existence les jours où CF4 sera avec moi. Car en fait, CF4 va rester scolarisé dans la commune de résidence de Iel. Je vais donc faire beaucoup de trajets les jours où CF4 sera avec moi, ces jours-là, j'aurai en tout 4 h de trajets par jour pour emmener CF4 à l'école ou au périscolaire, puis retourner prendre le train et aller travailler le matin. Et faire l'inverse le soir.
Objectivement, j'ai toutefois obtenu tous les autres points d'aménagement que je demandais et qui allégeront un peu cette organisation.
Incroyablement, Iel a fait écrire que si cet arrangement était "trop fatigant" pour CF4, je devrais revenir habiter sur sa commune (DANS TES REVES !!! J'ai réussi à m'en aller, plus JAMAIS je ne retourne vivre là-bas !!!)

Je reviendrai peut-être donner plus de détails. Ou pas.
J'ai eu la chance d'être énormément soutenenue par mes ami(e)s géographiqueemnt proches comme moins proches.

 

En fait ce qui me fait revenir poster ici, c'est cet article qu'une amie (transgenre en plus... mais à part ça, c'est moi qui suis transphobe) (cette même amie qui m'a prévenue des intentions réelles et menaçantes d'Iel à mon encontre, mise en garde que j'ai prise très au sérieux et qui m'a amenée à proposer cet accord juste à temps) a relayé sur son mur facebook ce matin.

cheek_magazine

Cliquez sur l'image pour accéder à l'article

 

 

Sounds familiar...

J'ai même été regarder la vidéo et hormis l'alcool, j'aurais pu filmer la même.
C'est trèèèès compliqué de prouver la violence. Trop compliqué.

Cette vidéo que vous pouvez visualiser ici n'a bien entendu aucune valeur légale.
Pas plus que les quelques enregistrements audio que j'ai faits lors de crises de colère et de violence ou de délires verbaux d'Iel (et pourtant, l'enregistrement audio dans lequel il dit qu'il va faire un "déni de paternité" -NB : le terme exact, c'est "désavoeu"-, qu'il ne veut plus que CF4 porte son nom et qu'il va s'expatrier au Quebec vaut son pesant de cacahuettes), enregistrements qui n'ont aucune valeur légale mais m'ont permis de prouver aux personnes à qui je les ai fait écouter que je disais vrai. 
Parce que tout au long de ces mois dernières années, je n'en ai pas parlé parce que outre la difficulté à raconter ce que je vivais, j'étais dans la crainte perpétuelle de ne pas être crue. Même de mes amis. Même de ma famille.

Et la difficulté à prouver peut amener à chercher des compromis et à finalement proposer un accord de garde qui n'est pas du tout à mon avantage.
Juste pour éviter le déferlement et l'acharnement des "témoins" (les seuls personnes ayant fait des attestations pour Iel sont ses parents, ses parents de substitution et la meilleure amie de sa mère... tous âgés de plus de 60 ans. Iel reste un petit enfant qui a besoin d'aller se réfugier dans les jupes des adultes... mais l'adulte, c'est lui maintenant, donc il va se réfugier dans les jupes de personnes âgées. Cela montre aussi qu'Iel n'a pas d'amis. Personne. Et ça aussi, c'est assez significatif) contre moi.
Juste pour éviter d'être traitée de menteuse, de manipulatrice, de discriminante, de voleuse de pièces médicales confidentielles, de mauvaise mère et même de fille au moeurs légères (mon ex-belle-mère ayant écrit dans son attestation que je rentrais bien tard de "mon travail", ce qui était "très étonnant de la part de quelqu'un travaillant dans une administration où les horaires ne sont pas tardifs"... OMG, cette dame ignore visiblement tout de la réalité d'un bouclages d'expo).
Pour éviter de devoir expliquer sans être crue que les photos des "blessures" aux mains de l'autre sont des griffures que j'ai faites en me défendant pendant qu'il me serrait la gorge et prendre le risque de ne pas être crue
Pour éviter d'avoir à expliquer qu'en revanche il s'est giflé tout seul pour avoir des marques sur les joues sur la photo de son visage qu'il a produite et prendre le risque de ne pas être crue. Et dont je ne me remets toujours pas : il s'est giflé tout seul pour produire une photo de son visage avec des marques. J'ai été obligée de me le répéter plusieurs fois tant j'étais incrédule devant cette photo. Il. S'est. Giflé. Tout. Seul.

 

Que dire de plus ?
Que je me sens moins seule de voir combien elle aussi, elle avait peur quand son ex cassait le mobilier ? Qu'on voit bien sur la vidéo qu'elle se met entre le téléphone et son ex, et qu'on sent bien la peur qu'il découvre qu'elle enregistre ?
Que je n'ose imaginer ce qui s'est passé pour elle après qu'il ait pris conscience qu'elle filmait et qu'il ait coupé l'enregistrement ?
Que quand j'ai regardé la vidéo, la peur est revenue, identique à celle que je ressentais quand Iel faisait ses crises ?
Qu'il va me falloir du temps avant d'être capable de voir ou d'entendre quelqu'un élever la voix sans ressentir cette peur qui prend aux tripes.
Mais oui, je me sens moins seule. Ça fait "un peu" de bien de voir que mes réactions et mon ressenti n'étaient pas irrationnels mais l'effet de cette peur.

Cette peur qui m'a finalement protégée, qui m'a permis de me préserver, qui m'a permis de me sauver dans tous les sens du terme.

 

Je suis soulagée à l'idée que j'ai "calmé la bête" avec cet accord.
Je suis sûre que j'ai bien fait. Même si ça va me compliquer la vie.

Et puis surtout, je l'ai quitté. Enfin.

 

 

Posté par KaMaia à 12:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 5 juillet 2017

Félicitations ma CF2 !!!

Image_-_L'école_(Réussite_au_bac_1) Un immense bravo à ma CF2 qui a réussi et vient d'empocher son BAC !

Elle a d'autant plus de mérite qu'elle l'a passé dans des conditions très très très compliquées.
Compliquées par Iel et par cette séparation.

En effet, le 5 juin, Iel nous a signifié que puisque j'avais loué un autre logement, il n'était pas tenu à un quelconque devoir d'hébergement et qu'il souhaitait que CF2 dégage de chez lui.

Moi, étant la mère de son fils, je pouvais rester jusqu'à l'audience prévue début juillet, parce qu'il n'avait légalement pas le droit de me priver de mon fils. En revanche ma fille devait dégager.
Ma fille mineure.
Ma fille légalement domicilée chez lui.
Ma fille scolarisée dans le lycée de secteur de SON domicile à lui. Et pas proche donc de notre futur domicile. Et qui prend le cas scolaire depuis sa commune.
Ma fille qui devait passer le bac dans les deux semaines qui suivaient.

QUE DE BIENVEILLANCE...

 

C'était mal connaitre notre capacité à rebondir.
Nous avons donc investi la "petite maison" avec finalement un grand soulagement. CF2 n'avait plus qu'une semaine de cours effectifs. Elle s'y est rendue en train puisque dans ma commune passe la ligne de train pour la GrandeVille et dont le terminus est à Pornic où elle était scolarisée. Elle prenait donc le ter le matin puis marchait jusqu'à son lycée. Et elle rentrait de la même façon le soir.

La deuxième semaine, elle n'avait plus cours et a passé plusieurs jours chez sa meilleure amie à Pornic afin de réviser le bac ensemble.

En revanche, nous vivions désormais à 1h de route du lycée où elle était convoquée pour passer le bac. En effet, elle devait passer le bac à Saint-Nazaire. Donc 1h de trajet mais surtout le pont de St Nazaire à passer en espérant qu'il ne soit pas bouché.

Ca faisait objectivement trop d'incertitudes et de stress à gérer avec la crainte d'être en retard et de louper le début d'une épreuve.
Aussi, comme j'ai la chance d'avoir des amis (de VRAIS amis, ceux sur lesquels on sait qu'on peut mutuellement compter) un peu partout, j'ai appelé mon amie V, qui vit à St Nazaire et qui a hébergé CF2 durant toute la semaine de ses épreuves.

Merci V ! C'est aussi grâce à toi, parce que tu nous a offert un toit et un cadre bienveillant, que CF2 a réussi !

Elle commence à la rentrée des études universitaires en histoire, matière où elle a cartonné au bac d'ailleurs.

Je suis très fière d'elle qui a sû se montrer forte et réussir malgré des circonstances particulièrement compliquées.

 

***************************************************

Evidemment il n'y a pas eu que sur CF2 que tout cela a eu un impact.

Pour ma part, en revanche, j'ai du m'adapter à cette nouvelle contrainte et aller chaque jour au domicile d'Iel pour passer du temps avec CF4 et m'occuper de lui. Je ne repartais le soir pour la "petite maison" qu'après qu'il soit endormi. J'ai donc cumulé un taux de fatigue important qui n'est à ce jour pas tout à fait résorbée.

J'ai aussi dû composer avec la présence clairement hostile et agressive du père d'Iel qui est arrivé dès le 5 juin. Sans sa mère... je n'ai toujours pas trop compris comment il se fait que Madame-mère n'était pas venue mais la présence du papa était bien suffisante en soi.
Entre l'agressivité verbale et l'énergie très négative que je recevais de plein fouet quand j'arrivais chez Iel pour voir mon fils ça n'a pas toujours été simple de rester imperturbable et sereine.
Une fois, même, mon ex-beau-père a été tellement agressif que j'ai menacé d'appeler les gendarmes s'il ne se calmait pas. Même Iel a dû lui dire d'arrêter. Du coup ça l'a calmé ou plus exactement il a été obligé de se maitriser.
Et mon calme le mettait encore plus en colère puisque je ne réagissais pas à ses provocations ou agressions (il n'a pas su qu'après être partie, j'ai roulé 500 m, j'ai arrêté la voiture et j'ai tremblé pendant 10mn avant de pouvoir redémarrer. Je déteste vraiment les disputes et les tensions).

J'avoue m'être perdue en conjectures sur le pourquoi de la présence du père d'Iel. J'ai d'abord pensé qu'il venait pour finir les travaux pharaoniques non terminés, au moins la partie qui rendait la maison dangereuse pour CF4. Cela aurait permis à Iel de produire devant le juge des photos d'une maison sécure.
Mais il n'a même pas planté un clou durant son séjour.
Ensuite j'ai pensé que vu la profession et les horaires très contraignants d'Iel qui devait précisément être de garde la semaine où il nous a virées, et comme ses parents de substitution et plan B de garde d'enfants partaient deux fois en week-end prolongé son père était venu pour assurer les départ et retour d'école/périscolaire. Cela expliquait aussi que ce soit lui qui soit venu et non sa mère qui ne conduit pas.
Mais finalement Iel m'a dit, quand je lui ai dit "tu vois bien que tu ne peux pas assurer seul. La preuve, ton père est venu parce que tu savais que tu aurais besoin d'un relai pour CF4"  que son père était simplement et uniquement venu pour le soutenir moralement.
Uniquement pour le soutien moral avant l'audience.

Ben moi, je n'ai pas eu besoin que mon père vienne habiter chez moi durant un mois entier avant l'audience.

 

Parce que JE tiens debout toute seule, moi.
Mais je suis une grande fille, c'est vrai.

 

 

Posté par KaMaia à 13:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 19 juin 2017

En mode mariage

Et oui ce samedi, les grands CFs ont marié leur tata (ma Soeurette, quoi !)

N'ayant pas l'autorisation formelle des intéressés pour poster les photos de mariage ici, je me contenterai de poster le petit selfie "en mode mariage" que nous avons pris à la sortie de la mairie.

en-mode-mariage

(Il manquait CF4 qui était chez Iel. Finalement après avoir déploré le refus de son père que je puisse l'emmener,
je suis consciente que ça n'aurait pas du tout été une bonne journée pour lui, il se serait ennuyé
et il y avait vraiment trop de monde dans un trop petit espace.
Mais il sera là en juillet pour la grande fiesta !)

 

Donc là, c'était simplement la cérémonie civile, qui s'est déroulée dans la magnifique salle des mariages de la mairie du XIXe arrondissement à Paris. Ensuite nous sommes allés faire quelques photos au parc des Buttes Chaumont avant de continuer la journée par un buffet chez les mariés.

Le soir, pour fêter l'anniversaire de CF1, je lui avais laissé carte blanche sur ce qu'il voulait faire à Paris et il a souhaité que nous fassions une grande balade le long du canal de l'Ourcq, nos pas nous ont finalement portés vers le parc de la Villette puis les boulevards des Maréchaux où nous avons trouvé un chouette restaurant en terrasse où nous nous sommes régalés avant de rentrer de nuit, toujours le long du canal jusqu'à notre hôtel.

Ca a été l'occasion de revoir plus longuement mon Frérot qui, depuis son diagnostic et surtout la mise en place d'un traitement spécifique, va mieux : il n'avait même pas sa canne pour marcher et les journées en fauteuil roulant semblent être de l'histoire ancienne (croisage de doigts ++). La maladie est incurable et dégénérative mais il semble qu'on puisse tout de même contenir son évolution et lui permettre de récupérer des fonctions et capacités motrices, neurologiques et organiques qu'il avait perdues en grande partie. Tout n'est pas rose mais ça va tellement mieux par rapport à avant.

Rendez-vous en juillet pour le mariage religieux et la grande fiesta !

 

Posté par KaMaia à 12:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 17 juin 2017

On n'a pas tous les jours 20 ans !

CF1_J1

(ça se voit à ma manière de le tenir, que je n'osais pas trop le toucher, des fois que j'aurais risqué de le casser...)

 

Le 17 juin 1997, un petit bonhomme devenu très grand est venu au monde.


A. tu as fait de moi une maman, tu as bousculé mes principes et mes certitudes et avec toi, j'ai appris à naviguer à vue et qu'il était bon de laisser son enfant pousser à son rythme en l'aidant juste à devenir autonome et capable de faire ses propres choix éclairés.
Ces 20 années sont passées tellement vite !
Te voir grandir, évoluer, devenir l'adulte responsable, intelligent et sensible que tu es aujourd'hui a été (et est toujours) une aventure passionnante. C'est un privilège d'être ta maman. Merci d'être toi  !

Bon anniversaire mon fils

CF1_20 ans

 

Posté par KaMaia à 14:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 30 mai 2017

Introducing (again) (mignonitude inside again too) . . .

Vous connaissez la fille qui a dit à la ronde qu' "on va prendre un petit chat cet été mais je ne sais pas trop où en trouver un" ? Et qui du coup se voit offrir en cadeau de 45 ans (ah oui ça me fait penser que contrairement à d'habitude, je n'ai pas fait mon petit billet annuel, j'ai même complètement oublié... acte manqué réussi du point de vue de l'inconscient ?) qui se voit offrir, donc, DEUX chatons ?

- Présente ! oui oui, c'est bien moi

 

Et plus il était teeeeellement mignon que je n'ai absolument pas pu résister.

 

Je vous présente donc ... euh... pour le moment on n'a pas encore trouvé de prénom à cette petite boule de poils absolument craquante :

M

m2

Non mais franchement, c'était absolument impossible de refuser...

 

Toute proposition de nom est bienvenue puisque ma suggestion à savoir Gandalf (le gris, quoi) a été refusée par les Kids (je trouvais ça bien pourtant... un magicien, ça aurait fait la paire avec Circé avec le petit jeu de mot qui va bien).

Ca va nous coûter cher en croquettes tout ça !
En vérité, je suis aux anges, il est adorable, après mûre reflexion avoir deux chats ne pose pas de soucis, ce ne sera pas la première fois d'ailleurs. Mais je pense que je vais investir dans ce dispositif très pratique qui permet d'éduquer les chats à faire leurs besoins dans les toilettes... Ce sera plus simple (et moins cher en litière !)

*****************

EDIT : On a trouvé un nom !

Ce petit chaton a un motif en M sur le front et on a donc cherché un nom qui commence par M.
Merlin est arrivé en premier mais les enfants n'en voulaient pas. CF2 a proposé Mana et là c'est moi qui ai fait un blocage à cause de ça :

https://www.youtube.com/watch?v=9ytei6bu7kQ

 

Et finalement on a eu un concensus total sur MAUI

maui

Comment ça, il n'est pas ressemblant ?

 

En fait, c'est le côté mythologique du personnage qui nous a bien plu, les tatouages aussi qui rappellent les motifs de sa fourrure.

Et également l'adhésion enthousiaste de CF4 qui s'est mis à raconter partout et à tout le monde : "Tu sais, j'ai un petit chat ! Mon chat, il s'appelle Maui !" alors que le chat en question n'est pas encore arrivé chez nous et qu'il ne l'a vu qu'en photo.

Va lui dire que finalement on a changé d'avis, après ça...

 

Posté par KaMaia à 22:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 29 mai 2017

Bonne fête Maman !

De la même façon que j'écrivais en septembre que c'était ma 45e rentrée scolaire tous enfants et toutes années cumulées, j'ai reçu ce dimanche un Xième cadeau de fête des mères mais c'était le TOUT PREMIER venant de mon CF4 !

Ca m'a fait une émotion toute particulière, sa joie qu'il avait à me donne le paquet super joliment emballé. Et puis c'est la première des dernières fois en fait, non ?

fete-des-meres

Et non, ça n'est pas un collier de nouilles !

 

Posté par KaMaia à 12:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 23 mai 2017

Introducing . . . (Attention : mignonitude inside !)

Je vous présente Circé !

circe

Cette petite boule de poils à peine âgée de 3 semaines nous rejoindra d'ici l'été.

J'assume mon côté mémère-à-chats, à chats noirs qui plus est ;)
Depuis la disparition inexpliquée de Lotus l'année dernière, les CFs et moi nous sentions un peu orphelins de ne plus avoir de chat dans la maison, Iel ayant fermement décidé que nous n'aurions plus de chat. Voilà un manque qui sera bientôt comblé et nous sommes ravis !

Vivement qu'elle nous rejoigne et qu'on puisse faire des rons-rons et plein de câlins !

 

Posté par KaMaia à 13:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 19 mai 2017

Mon nouvel atelier couture

Eh oui, qui dit nouvelle maison dit réorganisation des espaces.

J'en avais parlé il y a quelques mois mais j'avais déjà bien trié et désencombré mon atelier couture chez l'Homme quand il a voulu récupérer l'usage du palier de l'étage pour y installer un couchage d'appoint, couchage qui n'est finalement toujours pas en place et ne sera sans doute jamais installé puisque mon départ a libéré les chambres de mes grands, Iel dispose donc désormais de plein de chambres pour loger ses parents lors de leurs futurs séjours chez lui.

Je  lui ai même laissé le grand Expédit qui se trouve sur ce palier et m'appartient en propre, tout simplement parce que je n'ai pas eu le courage de le démonter alors que je n'en avais pas l'usage dans ce nouveau SweetHome. Il pourra lui être utile, c'est très bien.

Pour autant, moi j'avais besoin de décider où et comment mes machines, mon matériel tricot-broderie-couture ainsi que mon stock de tissus serait rangé et organisé. La solution s'est présentée d'elle-même en la présence de la grande armoire que j'ai hérité de ma mère.

armoire

 

Mes grands-parents ont au fil du temps acheté trois armoires anciennes et ils en ont légué une à chacun de leurs enfants.
Ma mère a hérité de celle-ci quand j'étais adolescente. J'ai donc au fil de mon enfance vu cette armoire d'abord dans le Finistère dans la lingerie de mes grands-parents où elle accueillait d'un côté le linge (ah ces piles de draps à l'ancienne ! Je peux encore en sentir l'odeur rien qu'en fermant les yeux) et de l'autre le matos de tricot de ma grand-mère, puis dans le salon de mes parents où elle abritait leur service de vaisselle et autres appareils à raclette ou fondue.

Mon père m'a apporté l'armoire quand il a pris sa retraite et quitté son immense pavillon de fonction et je l'avais laissée chez ex-CM quand je suis partie à l'appartement, par manque de place, mais quand j'ai emménagé chez Iel, je l'ai récupérée.
Nous l'avions mise dans le salon et je n'avais pas encore trop réfléchi à l'usage que j'en ferais quand Iel l'a immédiatement annexée pour y mettre un tas de bordel matériel informatique et photographique. Donc, en avril dernier, j'ai soigneusement transféré son bazar dans quelques cartons pour l'emmener avec moi à la petite maison.
Ca n'a pas été une mince affaire de déplacer cette énorme chose massive et non démontable (enfin si elle est démontable, à condition de noter et numéroter chaque cheville pour ne pas les replacer au mauvais endroit et ne plus pouvoir la remonter) (donc, n'étant pas folle, je la déplace entière) et c'est plus exactement CF1 et son pote m'ont prêté leurs 1m92 et 1m93 respectifs et leurs muscles et qui l'ont déplacée. Merci à eux !

Elle a donc atterri dans le salon de la petit maison, où elle a immédiatement trouvé sa place et son usage ! Merci au passage à Hibana qui m'a grandement aidée à l'installer.

atelier-couture

Eh oui, TOUT tient là dedans. Si !
Même mes tissus qui occupaient pas moins de 4 caisses du Géant Suédois.
J'ai juste conservé ma super desserte verte juste à côté pour le tout venant à garder sous la main.

 

I love it !!!

 

 

Posté par KaMaia à 11:56 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 11 mai 2017

En passant . . .

De nouveau et bien malgré moi, je suis bien silencieuse ici.

Comme on a pu le deviner au vu des derniers billets, l'Homme Iel et moi sommes en pleine séparation.

La situation est trèèèès conflictuelle (euphémisme), loin d'être réglée. J'ai bien sûr encaissé des accusations de transphobie, alors que je le quitte en raison de sa décision de changer de sexe, certes, mais surtout pour maltraitance (eh oui, je ne raconte pas tout ici... ne transparaissent que les moments sympa de ma vie, pas la peine de bloguer en plus ce qui n'est pas supportable).
Et nous sommes obligés de cohabiter encore plusieurs semaines, la procédure étant plus longue que prévue et c'est une guerre sans merci qui se joue alors que j'avais l'espoir d'une séparation digne et mesurée dans la mesure où nous allons rester un couple parental encore 15 ans et sans doute toute notre vie. Je sais que c'est faisable, ex-CM et moi avons bien réussi à le faire, certes en mettant chacun beaucoup d'eau dans notre vin et en faisant des efforts mutuels, mais on y est arrivés. Mais là, pour le moment en tout cas, c'est la guerre. Et l'obligation de me défendre des attaques et de rendre les coups par voie d'avocat m'enlève toute énergie bloguesque.

Pour autant il y a des petits moments sympas, comme des pépites précieuses qui émaillent nos journées et que j'ancre ici :

premiere nuit

La première nuit passée à la "petite maison" et CF4 dans son lit rénové
C'était trop bien ! Et pour la première fois depuis des mois, non seulement j'ai dormi comme un bébé, mais je me suis réveillée sans mal de dos.

bourricot

La partie de Bourricot du lendemain, merci Papi pour ce joli cadeau !

 

miam__

La super glace italienne lors de notre visite à la GrandeVille...

 

ocearium

Notre visite à l'Océarium avec la correspondante Tchèque de CF2 (que je floute par souci de confidentialité).
Cet échange scolaire a été toute une histoire à organiser car Iel (et il est chez lui...) a refusé que nous hébergions la correspondante, j'avais donc répondu au lycée que CF2 ne pourrait pas participer. Mais une copine de CF2 a proposé d'héberger la jeune demoiselle, donc on a dit OK. Puis finalement nous avons pu l'héberger quand même un peu durant le long week-end du 1er mai car nous l'avons passé à la petite maison et c'était super !

caresser les requins

On a caressé les requins...

 

ocearium2

... et fait une balade à dos de tortue.

 

partie de ballon

Le petit jardin de la nouvelle maison abrite les premières parties de ballon de mes fils, oui oui, même le grand.

 

Quant à moi, je crois que j'ai trouvé ma place favorite :

nouveau meme

Eh non, pas de cheminée ici, mais j'ai transporté mon fauteuil favori et mon coin verdure (et les plaqueminiers de ma grand-mère !) (qui se plaisent bien ici on dirait).
C'est ainsi qu'apparait sans doute un nouveau mème dans ce blog.

 

Parce qu'en vérité, comme le disait Ralph Waldo Emerson :

SweetHome

(Oui oui, je l'ai découpée,plastifiée et accrochée tant ça m'a parlé !)

 

 

Et je sens qu'ici, on est enfin chez nous...

 

 

 

Posté par KaMaia à 23:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 6 avril 2017

Silence, ça pousse . . .

A une époque on se taggait de blog en blog et c'était fort sympathique à lire. Aujourd'hui on se taggue sur les réseaux sociaux, c'est toujours sympa mais j'ai eu envie de transposer ici l'un de mes derniers posts sur FB

Suite à un tag de FD, le défi est de poster pendant 7 jours une photo sur le thème "Nature", voici donc mon jour 2 :

plaqueminier2 Quatre petits plants de plaqueminiers offerts par ma grand-mère quand elle est venue nous voir ici l'été dernier. J'avais évoqué leur visite en compagnie de mon père ici pour le long week-end du 14 juillet.

Je ne connais personne qui ait la main aussi verte que ma Mamie.
Elle touche une graine et ça germe, elle fait pousser, fleurir et refleurir n'importe quoi même les orchidées si capricieuses.

Et donc ces pousses de plaqueminier viennent tout simplement d'un kaki du commerce dont elle a gardé les graines après l'avoir mangé. J'adore les kakis, j'en mange tout l'hiver et je n'avais jamais repéré qu'il y avait des graines récupérables.
Mais elle oui.

Donc elle les a fait germer et elle m'a apporté ces quatre bébé-pousses dans du sopalin humide l'été dernier.
Ils faisaient un peu grise mine apres des heures en voiture surchauffée malgré la clim'. J'en ai pris soin, je les ai rempotés soigneusement mais hélas moi j'ai la main pour les gens, pas pour les végétaux. Ils ont commencé à faire grise mine au début de l'automne et en plus j'avais oublié d'arroser.

Je me suis retrouvée toute triste face à 4 tiges sans feuilles et sèches et je m'en voulais beaucoup d'avoir laissé mourir un des derniers cadeaux de ma Mamie (93 ans cette année desormais chaque au revoir est un potentiel adieu et nous le savons toutes les deux).
L'Homme m'a dit de les jeter mais je me suis dit que peut être l'un deux referait une nouvelle pousse au printemps...?


Alors j'ai un peu arrosé durant l'hiver.
Et il y a 15 jours j'ai vu un point vert sur les 4 tiges que je pensais toutes mortes !


Et voilà une photo prise à l'instant de mes précieux plaqueminiers.

plaqueminier


Ils sont prometteurs non ?

 

 

Posté par KaMaia à 12:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,