KaMaïa au FarWest

vendredi 18 juin 2021

Ma spirale aromatique

spiraleDepuis que j'ai un jardin, j'avais toujours rêvé de mettre en place une spirale aromatique. Je l'imaginais construite en pierres sèches, et d'environ 80 cm de hauteur.

L'année dernière, CF1 m'a demandé ce que je voulais pour mon anniversaire et je lui ai répondu "Construis moi une spirale aromatique s'il te plait."
Il ne savait pas ce que c'était aussi je lui ai expliqué. On a convenu, après avoir envisagé de la faire en briques puis renoncé parce que c'était moins joli, qu'il faudrait trouver des pierres.

Quelques semaines plus tard, sur le groupe FB de ma commune, une personne a posté en disant qu'elle donnait les pierres d'un vieux muret qui se trouvait dans son jardin, il fallait juste venir le démonter soi-même. C'est ainsi que CF1 a fait quelques allers-retours chez eux pour ramener un gros tas de pierres.

 

Spirale__03

Mon cadeau d'anniversaire en kit !

Ensuite il a fallu trier les pierres en espérant qu'il y en aurait assez

Spirale__05 Spirale__01

Puis CF1 a commencé à décaisser un cercle de 2m de diamètre, avec un mérite certain car on était en plein mois de juillet et il a fait ça en plein cagnard.

Spirale__04 Spirale__02

 Ses frères et soeurs sont venus lui filer un coup de main

Spirale__07 Spirale__06

Spirale__08 Spirale__13

Nous avons monté les pierres, démonté les pierres, remonté les pierres pour que la spirale soit équilibrée et les pierres correctement placées (mais comme disait ma grand-mère, "faire et défaire, c'est toujours travailler"). Tout cela nous a menés jusqu'à l'automne.
Fallait pas être pressés mais tout vient à point à qui sait attendre.

Spirale__12

Et finalement on a obtenu une spirale terminée qui tenait bien debout et qui n'attendait plus que d'être remplie de terre et de plantes. Ca tombait bien, on était à la Sainte-Catherine, période idéale pour les plantations.

Spirale__09 Spirale__10

Spirale__11

Et voilà ! Un  immense merci à mes enfants qui ont réalisé mon souhaits sans épargner leurs efforts !

 

En février, la spirale avait belle allure avec la bruyère en fleur et la promesse que les plantes grandiraient. J'ai déplacé le romarin officinal pour le remettre en bas afin qu'il puisse pousser et devenir un buisson et je l'ai remplacé par une hélychrise.

Spirale__14 Spirale__15

 

Enfin, il y a quelques jours, la spirale était devenue la jungle d'aromatiques que j'espérais. Ce qui m'a même contrainte à l'acquisition d'un séchoir à plantes afin de récolter et faire sécher mes aromatiques.
J'aurai bientôt une provision de tisane de mélisse et de menthe ainsi qu'un stock de sauge officinale et d'estragon, en attendant de récolter thym et romarin.

Spirale__16 sechoir a plantes

Parallèllement j'ai retravaillé ce carré de terre et j'en ai fait un pare-terre fleuri avec des plantes couvre-sol. J'ai ajouté une oya car la spirale est orientée plein sud et du paillage pour conserver l'humidité et empêcher le trèfle d'envahir l'espace.

Désormais c'est sur ce spectacle que je me réveille le matin.

Spirale__17
Comme j'❤️ cette vue depuis ma chambre avec en fonds sonore le bourdonnement des insectes qui butinent dans le céanothe et la lavande !

 

 

Posté par KaMaia à 12:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 30 avril 2021

Canelle

freyaMoi, personnellement, je suis plutôt une fille à chats.

D'ailleurs j'en ai deux, parfois trois si on ajoute celui de ma fille qui squatte régulièrement chez moi.

Mais j'ai longtemps vécu avec des chiens. J'ai grandi avec un immense bâtard croisé dogue et je ne sais quoi que mes parents avaient adopté à la SPA quand j'étais bébé.
Mon père m'avait raconté que le chien, Gweltaz, se mettait debout contre la grille du chenil et qu'il était alors plus grand que lui. Effectivement à quatre pattes il était grand aussi, suffisamment pour que j'en fasse mon poney favori jusqu'à mes 4 ans.

 

Gweltaz

Ensuite nous avons vécu en appartement en région parisienne ce qui n'a pas permis à mes parents de reprendre un chien, mais ils l'ont fait dès qu'il ont eu un jardin et c'est ainsi que notre Terre-Neuve est entré dans nos vies. C'est plus ou moins le moment où moi, j'ai quitté la maison parentale (et immédiatement adopté un chaton) aussi je me suis occupée de lui mais ça n'était pas "mon" chien. En revanche, c'est lui qui a fait germer chez mon frère sa vocation d'éducateur et éthologue canin.

Durant ces 20 dernières années, j'ai donc toujours été accompagnée au quotidien par un ou plusieurs chats et je n'avais jamais eu le souhait d'avoir de nouveau un chien. D'autant que je sais le travail que ça représente, l'investissement en temps et en éducation. Par ailleurs je trouve la plupart des chiens que je connais très mal éduqués.

Si j'avais voulu prendre un chien, il n'était pas question de ne pas l'éduquer ni de ne pas lui consacrer du temps, or je savais pertinemment que vu mon rythme de vie de folie, il m'était impossible d'y caser un chien et les obligations associées.

Et puis la pandémie est arrivée, les confinements se sont succédés, il y a eu quelques changements dans ma vie qui m'ont permis de changer de rythme de vie, de me consacrer plus de temps et notamment de reprendre le sport et surtout la marche.

Et puis l'hiver et le couvre-feu sont arrivés et ça a mis un coup d'arrêt à mon élan parce qu'en télétravail, j'allumais l'ordinateur dès que je revenais d'emmener CF4 à l'école ou plus tôt encore les semaines où il n'était pas là et je l'éteignais à l'heure du couvre-feu alors qu'il faisait déjà nuit et que je n'avais de toutes façons plus le droit de sortir.

Ca ne m'a pas fait du bien. Mon moral s'en est ressenti et mon bien-être également. D'autant que si la solitude choisie est une amie qui me ressource, la solitude imposée par les circonstances a été une véritable chappe de plomb.
Et j'ai commencé à me dire que si j'avais eu un chien, j'aurais eu la motivation, l'obligation (choisie) de me bouger le cul, de sortir de chez moi, d'aller prendre l'air et que ça m'aurait empêchée de m'enferrer dans ce tunnel de télétravail et de confinement.

J'y ai réfléchi quelques semaines, puis une fois ma décision prise, j'ai commencé à chercher.
Pas un chiot, car je n'avais pas envie de me plonger dans l'éducation d'un chiot alors que je commence à être à peu près sortie du maternage de petits humains.
Pas une race de terrier, trop active pour notre mode de vie.
Pas une race de chasseur, trop demandeur de grand espace.
Pas une race d'attaque ou de défense type pitt, rott, malinois, dogue, etc. Outre le fait que je me méfiais un peu par rapport à CF4 qui n'est pas encore habitué à vivre avec un chien, ce sont des chiens avec des besoins spécifiques, pas adaptés à moi, ni d'ailleurs à plein d'autres gens quand on constate qu'il n'y a quasiment que ça à la SPA.
Pas une race petite, parce que je voulais faire de grandes balades et qu'il faudrait que le chien suive.
Pas une race trop grande, parce que bien que ce soient des chiens avec lesquels je me sens le plus à l'aise (terre-neuve, leonberg, husky, akita) chez moi, la maison comme le jardin ne sont pas hyper grands.

momotaro Bref, c'était compliqué.


J'ai envisagé un moment d'adopter l'un des chiens de l'ancien elevage de mon frère (enfin de son ex-femme, elle s'est barrée avec ses femelles reproductrices et lui a laissé les mâles sur les bras).

L'un d'eux, Momotarô, est un chien particulièrement équilibré et bien éduqué avec lequel j'ai toujours eu un très bon feeling.
J'en ai parlé à mon frère qui a trouvé que c'était une bonne idée et puis finalement m'a dit que ça l'ennuyait de le séparer de son "binôme chien" avec lequel il vit en meute.
Je n'allais pas prendre les deux, donc j'ai renoncé à cette idée.

Je me suis rapprochée d'une association qui recueille des chiens en Roumanie, pays qui pratique une politique assez particulière concernant la gent canine, et là, j'ai reçu une fin de non recevoir car si j'ai bien un jardin  clôturé, la clôture fait 1m20 et il aurait fallu 1m80 pour éviter toute fugue.
Je suis dit que ça excluait de fait toute adoption en refuge, d'un chien traumatisé par son séjour en chenil.
Alors je me suis résolue à prendre un chiot que j'aurais éduqué même si ça n'était pas ma première idée. Ce fût une quête de plusieurs semaines qui a pris fin la veille du jour où je devais récupérer un mignon chiot setter anglais. Les setters sont d'exellents chiens de compagnie, même si à la base, ce sont des chasseurs. Mais mon frère me l'a vivement déconseillé au son de "C'est une très mauvaise idée ! Il y a des lignées de compagnie et des lignées de chasse. Lui c'est un chasseur, quand ses instincts vont de réveiller, tu ne pourras pas y faire face, tu seras dépassée et c'est toi qui le déposera à la SPA !" Comme je n'aurais jamais laissé mon chien à la SPA, ça signifiait que j'aurais dû supporter les inconvénients d'un chasseur malheureux aux instincts frustrés durant des années.
J'ai donc renoncé à l'idée. Et j'en étais presque à renoncer à l'idée d'adopter un chien tant ça semblait compliqué d'en trouver un qui convienne à nos critères qui incluaient aussi que le chien soit ok avec les enfants mais également ok avec les chats.

Finalement la solution s'est présentée d'elle-même par un concours de circonstances dont l'Univers a le secret.
Et c'est ainsi que Canelle, labrador croisée terrier, âgée de 10 ans mais toujours bien tonique (le côté terrier) et dont la maîtresse était en train de mourir d'un cancer est entrée dans notre vie.

Nous sommes allées la voir et ce fût love at the first sight pour elle comme pour nous.

canelle premiere rencontre

 

Les enfants de sa maîtresse nous l'ont confiée dès le lendemain et elle s'est immédiatement et parfaitement bien adaptée à son changement de domicile. Elle est arrivée avec ses affaires, son panier, son doudou, ses écuelles et était super excitée devant les nouveaux jouets (une baaaaaalle ! un laaapin en peluche ! Supeeeeer !) qu'on avait achetés pour elle.

A dire vrai elle nous a immédiatement adoptés aussi. Et réciproquement.
Elle est bienveillante avec les chats qui après une première période de méfiance, se font doucement à sa présence dans la mesure où elle les ignore quand elle sent qu'ils ont peur.

Sa place préférée est dans son panier, près de moi quand je travaille. Elle passe ses journées à mes côtés, tranquille pendant que je bosse mais manifeste un enthousiasme délirant si je prononce le mot "promenade" ou "laisse"

livre education chienQuand je m'absente elle pleure en revanche, aussi il va falloir la réhabituer à rester seule. Il faut dire que durant tous les mois où sa maîtresse a été malade et n'était plus en état de s'occuper d'elle, Canelle a été très solitaire et assez peu sortie, ce qui l'a marquée. On va y travailler et ça se tassera avec le temps, je pense.
Je compte sur mon frère pour m'y aider et j'ai également acheté ce bouquin qui est une mine d'informations passionnantes.

Honnêtement il n'y a pas grand chose à éduquer chez Canelle qui a d'excellentes bases d'éducation.
Elle comprend tout ce qu'on dit, c'est-à-dire qu'elle saisit parfaitement le sens de certains mots-clés type balle, promener, va dans ton panier, assis, coucher, reste, etc. et obéit sans problèmes.

Les interactions sont faciles grâce au côté labrador qui a toujours envie de faire plaisir à son maître.
Et le côté griffon en fait un chien encore super tonique vu son âge.
Quand on se balade elle cavale, ça lui fait du bien après des mois à n'être sortie que quand les enfants de sa maîtresse, très préoccupés déjà par la situation et occupés par leurs enfants en bas âge, avaient le temps de le faire.

Les grandes balades en pleine campagne et au milieu des champs sont devenues un plaisir quotidien tant pour elle que pour moi. Et son arrivée à visiblement boosté mon moral et mon activité physique ce qui était exactement le but recherché !

pas
(Il y a eu un avant et un après...)

 

Et par dessus tout, je retrouve cette sensation que j'avais presque oubliée du bonheur de vivre avec un chien.

canelle

 

Merci d'être entrée dans notre vie Canelle ! Reste-y longtemps !

 

 

Posté par KaMaia à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 13 février 2021

Du Rose et des Paillettes

rose a paillettesIl y a quelques mois, j'ai demandé à CF3 s'il serait d'accord pour échanger sa chambre avec CF4.

En effet sa chambre est plus grande alors qu'étant ado, son espace vital se résume au m² devant l'ordinateur -et le piano aussi, qu'il a voulu qu'on installe dans sa chambre- et il a moins d'affaires que CF4 dont la chambre est pleine de jouets et de meubles divers et variés.
Et comme CF3 a changé de lycée l'année dernière et se trouve être plus proche géographiquement de chez son père, il habite principalement chez ce dernier, aussi je trouvais plus fonctionnel et plus juste qu'il prenne la "petite" chambre de la maison.

Il a bien voulu et on a fait l'échange durant un week-end. La maison était neuve quand nous y sommes installés il y a 3 ans mais le constructeur n'avait finalement mis qu'une sous-couche qui par endroits était moitié effacée. Aussi j'ai dit à CF4 qu'on peindrait sa chambre dès qu'on pourrait et qu'il réfléchisse à quelle couleur il souhaitait pour son 4e mur. Il a répondu "rose" !
Ca ne m'a pas étonnée, c'est sa couleur préférée. D'ailleurs ça m'a rappelé que CF3 aussi, avait eu sa période rose avec  notamment des chaussons très très rose qu'il avait à tout prix voulu que je lui achète.

kaou chaussons rose

Puis quelques jours plus tard, j'ai eu besoin en catastrophe que mon amie Marina récupère CF4 au périscolaire parce que pour une fois que j'allais travailler en présentiel, je me suis retrouvée coincée sur la route. Elle m'a donc gentiment dépannée et en passant chez elle récupérer mon fils j'ai pu admirer tout le travail de rénovation qu'elle effectue, le plus souvent toute seule, dans sa maison.
Marina, c'est une vraie bricol-girl ! Elle m'épate par tout ce qu'elle sait faire et la dernière fois qu'on avait discuté, elle m'avait expliqué tout ce qu'elle arrivait à faire avec sa défonceuse avec des étoiles dans les yeux (j'ignorais totalement ce qu'est une défonceuse avant qu'elle ne m'explique, je pensais que c'était un engin de chantier pour faire des trous dans le bitume).

Et donc CF4 est tombé en amour de son escalier parce que le mur repeint à neuf était rose à paillettes.
Et il m'a rappelé ma promesse de peindre sa chambre... en rose, mais à paillettes !

Marina m'a gentiment proposé de venir m'aider et même de me faire la liste de courses.
Je lui ai donc filé mes codes client Leroy Merlin et elle m'a rempli un panier virtuel avec les outils car je n'avais aucun matos de peinture (et quand elle m'a parlé de "camion", je me suis demandé si elle allait bien) (maintenant je sais, un camion de peinture, c'est le bac dans lequel on met la peinture avant de l'appliquer) et la bonne quantité de peinture mat, blanche, d'une bonne marque pour être sûre que ça soit de la qualité.
Je n'ai plus eu qu'à valider la panier et à faire un retrait click and collect.

peinture achats

Ensuite CF4, un peu influencé (sinon il aurait pris un rose bonbon bien flashy et écoeurant et ça, c'était no way) a choisi la teinte de rose qu'il voulait et j'ai acheté un pot de paillettes à mélanger.

rose a paillettes

Et le samedi suivant, Marina débarquait chez moi avec ses enfants (oui je sais, on est confinés mais c'est notre unique "foyer contact"), son matériel de peinture, son escabeau et sa bonne humeur pour une journée peinture entrecoupée de rires, de papotage, de pizzas et de coca !

En 4 heures, on avait fait le plafond, les 3 murs principaux, et même les contours rose du dernier mur. Super efficaces ! (surtout elle)

chantier chantier2

IMG_20210206_211345 IMG_20210206_170315

 

Le mercredi suivant je n'ai plus eu qu'à terminer.

C'est effectivement bien rose. Et bien pailleté.

rose paillettes1

Je SAIS que je serai bonne pour repeindre ce mur dans une couleur "plus masculine" d'ici que CF4 rentre au collège mais, même pas peur.
Maintenant je sais peindre et je trouve même ça très méditatif !

Du coup, j'ai même demandé à CF3 dans quelle couleur il voulait que je peigne sa nouvelle chambre.

 

 

 PS : d'ailleurs je signale ici la chaine Youtube de Docteur Peinture qui est vraiment chouette et où j'ai appris plein de trucs

Posté par KaMaia à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 janvier 2021

18 Ans !

2 ans KaouBillet antidaté

Eh oui ! J'ai désormais 3 majeurs ! (ce qui est anatomiquement impossible, je sais)

Mon Kaou joli tout mignon vient de souffler ses 18 bougies, si !
C'est fou ce que je temps passe vite !
Je me revois à la maternité la veille de sa naissance par césarienne programmée. Je voyais le reflet de mon gros ventre sur la baie vitrée de ma chambre à la clinique et je me disais que c'était la dernière fois que je sentais un enfant bouger dans mon ventre (aucun CF4 n'était prévu, ni avec CM, ni avec L que je ne connaissais pas encore d'ailleurs), j'étais donc absolument persuadée qu'il me fallait profiter de ces derniers moments de femme gestante.

Oui, ces années sont passées vite.
Des années où je n'ai pas toujours été heureuse, ni sereine, ni toujours en bonne santé, mais où j'espère n'avoir pas trop failli à ma mission maternelle... La Vie nous a malmenés tous les deux, mon cancer a été diagnostiqué quand il avait 9 mois et demi, interrompant brusquement son allaitement et le maternage proximal qui l'accompagnait. Les deux mois d'hôpital, deux mois loin de sa maman en plein dans la période dite d'attachement, ne nous ont pas fait du bien et il a fallu du temps pour nous en remettre, d'autant que durant les années qui ont suivi, j'ai le sentiment étrange d'avoir été l'ombre de moi-même ou plus exactement que j'étais à 50 % d'opacité (si vous manipulez photoshop vous voyez ce que je veux dire...).

Mais voilà, des jours ajoutés aux jours nous amènent à 18 ans ! Des bougies soufflées virtuellement, covid oblige. Depuis quelques mois, on n'envoie plus son souffle et ses miasmes sur un gâteau qui sera mangé par toute la famille...

J'ai séché lamentablement durant des semaines pour rédiger la lettre que j'écris à chacun de mes enfants quand ils atteingnent leur majorité, je ne lui ai d'ailleurs pas donnée car je n'ai pas terminé de la rédiger. Mais je pense pouvoir le faire bientôt.

C'est que cet enfant-là, c'est celui de mes quatre que je comprends le moins et qui s'exprime le moins également. Il m'est difficile de comprendre au quart de tour les émotions qui l'animent, contrairement à mes autres enfants. Et comme c'est un grand silencieux qui ne partage pas volontiers ses états d'âme, je me sens souvent sur la rive quand il est au milieu du gué. Pour autant j'admire son caractère toujours égal, sa sérénité, sa nonchalence qui m'agace parfois, son intelligence brillante, son petit sourire en coin comme s'il se retenait toujours de rire ou de sourire, sa façon de tout réussir tout en donnant l'impression que c'est facile en plus.

Pour autant je te souhaite à la fois un bel anniversaire et une belle entrée dans ta vie d'homme, mon fils !

18 ans Kaou

Posté par KaMaia à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 29 décembre 2020

Adieu 2020 !

noel a cinqJe suis une Maman super bien entourée

C'est incroyable mais je n'aurais jamais cru qu'il se passerait autant de temps avant que je ne revienne poster ici !

Je sais pourtant que je reviens de plus en plus rarement raconter ma vie ici, mais j'aime toujours autant cet espace qui est mon journal de déroulé de vie. C'est juste que poster n'est pas "instantané" et nécessite que je me pose un peu plus longtemps que 30 secondes sur mon smartphone quand je suis aux toilettes (ahem... oui, en général, quand je mets un truc sur instagram ou Fb, c'est que je suis seule, tranquille et pas en train de travailler, donc... souvent aux WC !)

Mes enfants sont tous repartis "en face", et j'ai repris le (télé)travail hier matin après une super semaine de vacances de Noël avec eux.

J'en ai profité à fond car je sais que l'année prochaine ça ne sera pas "mon tour" à Noël et qu'au premier de l'an ils seront avec leurs potes pour le reveillon (excepté CF4, quand même !) (excepté si on est encore confinés, ce qui semble de moins en moins surréaliste et science-fictionnesque même si on espère que non et qu'on va réellement sortir de cette dystopie où la pandémie nous a plongés). Bref, si la situation revient à la normale, je serai seule à Noël l'année prochaine et sans doute en famille réduite au Nouvel an, donc pour cette année, j'en ai profité en ayant bien conscience que je vivais de super moments et que je me fabriquais de beaux souvenirs.

Ca s'est traduit par un réveillon en mode raclette, j'ai même fini par investir dans un appareil au lieu d'en emprunter un comme habituellement, par des soirées jeux : jeux en réseau chacun sur son ordi portable tous sur le nouveau comptoir de la cuisine (oui j'ai investi dans un superbe comptoir du Géant Suédois pour la cuisine et oui j'ai prévu d'en parler dans un billet, mais j'ai pas eu le temps)(edit : billet posté ici), par des soirées jeux de société ou jeux de cartes, par des quizz musiques de films, par des films en famille (mes grands ont fait découvrir Maman j'ai raté l'avion à CF4, il a beaucoup ri), par des moments de tricot tranquille dans mon fauteuil préféré (mon châle #DragonScale avance bien) pendant que CF2 se tricotait une étole.

Bref, après un automne gris, pluvieux, solitaire (confinement + être personne vulnérable + télétravail = ne parler à aucun adulte autre que la caissière du Super U pendant des semaines), parfois déprimant ou parfois proprement atroce (marqué par le décès de la fillette de 5 ans d'une amie), ces fêtes ont été une parenthèse qui m'a fait du bien.

Reste plus qu'à attendre 2021 de pied ferme !
S'il passe encore des lecteurs par ici, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année confinée !

 

Posté par KaMaia à 16:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,