KaMaïa au FarWest

lundi 22 août 2016

Reprise !

ciel et soleil

Reprise du chemin de l'école du bureau ce matin après 4 semaines de vacances nécessaires, méritées et très très agréables.

L'avantage d'habiter à côté de la plage étant que nous n'avons pas bougé et que la maison a vu défiler des tas d'amis, notamment Phoebe et ses zèbres pas vus depuis... 5 ans !
Au fil des visites, il nous est arrivés d'être 16 à table (heureusement que l'Homme n'était pas là, tout ce monde l'aurait fait stresser), et j'adore ces moments de partages où chacun vaque à ses occupations entre sieste et détente, où on va à la plage en meute, où on fait le touriste dans sa propre ville, où on va cueillir de la fleur de sel dans les salines des copains et on ramasse assez de salicornes pour en faire une trentaine de bocaux, où les enfants font des parties de cache-cache géantes de nuit dans le jardin pendant que les adultes refont le monde en papotant jusqu'au petit matin autour d'une théière (ou d'un virgin Mojito préparé par CF1) ou bien encore où on passe une soirée entière à jouer aux Loups-Garous de Thiercelieux parce que pour une fois, on est assez nombreux pour que le jeu soit intéressant.

mojito

Mojito

chateau

Le château de la GrandeVille

 

 

salicornes2

Salicornes au vinaigre

salicornes3

carrousel des mondes marins

Le Carrousel des Mondes Marins

loups garous

Loups-Garous... et je suis la Sorcière
(Les kids s'étaient fabriqué le jeu avec des post-its, ça fonctionnait très bien mais j'ai eu pitié et je suis allée leur acheter le jeu et l'extension pesonnages. Ils étaient super contents)

 

Quelques émotions toutefois au début des vacances avec une expérience de baignade dans l'océan qui aurait pu mal tourner.
Les courants de l'Estuaire sont puissants. Et lesZados pas toujours conscients du pourquoi Maman est chiante quand elle dit de ne pas aller "plus loin que là" (là = la hauteur de la taille).
Sauf que 5 ados qui s' amusent super bien ensemble ... c'est inconscient.

Donc je suis all
ée les chercher quand j'ai trouvé qu'ils allaient un peu trop loin. Ce qui était une erreur monumentale car en fait j'aurais du aller prévenir tout de suite les secours même si à ce moment-là personne n'était en danger.
Car le temps que je les rejoigne, le courant nous avait tous entrainé plus loin. S'ils ont réussi à revenir avec difficultés pour certains car les courants nous faisaient faire du sur place, l'une d'eux fatiguait et CF2 et moi qui étions restées avec elle avons commencé à fatiguer aussi. Je ne l'aurais jamais laissée et j'ai vu arriver le moment où j'allais me noyer avec elle après avoir obligé CF2 à rentrer chercher du secours, ou plus probablement essayer de nous accrocher à l'une des grosses balises jaunes pour attendre du secours.

Heureusement lezAdos qui avaient pu rejoindre la plage ont prévenu les sauveteurs et un gentil paddle Man qui passait par là est venu en renfort aussi
Plus de peur qu'autre chose. Mais je suis restée "un peu" traumatisée quelques jours quand même.
Sans compter les deux jours de courbatures puissance 10 car je ne suis plus habituée à nager avec autant de vigueur.

Ca a été une leçon et l'occasion d'expliquer aux Ados quelques utiles rappels sur l'effet de courant en fonction de l'heure, du sens du vent et de la marée. Et également que non, ce n'est pas fun, ni prudent de "nager jusqu'à la dernière bouée". Et que quand on dit "pas plus loin que là", ce n'est jamais pour les faire suer.

Une fois la trouille passée et à peine revenus sur le sable, ils n'ont rien trouvé à faire de mieux que d'essayer de s'enterrer... (avec prudence quand même, eu égard aux accidents là aussi)

ensables

 

Des vacances pleines d'amis, de rires, de discussions, d'émotions, de soleil, de visites, de joies, d'énergétique aussi, j'ai fait quelques soins aux amis qui sont passés et surtout j'ai été massée par Christophe (son site est , si vous êtes à Grenoble ou pas loin, n'hésitez pas à le consulter, ses mains sont magiques !) qui m'a enlevé toutes mes douleurs dorsales.
C'était assez incroyable la façon dont mes muscles réagissaient, réclamaient d'être massés et se détendaient sous ses mains. Je ne connaissais pas le deep draining et maintenant que j'y ai goûté, je vais demander la même chose à mon thérapeute, également praticien en psychologie biodynamique, qui est censé masser et travailler en corporel et que j'ai précisément choisi pour cela.

Bref de belles vacances, une vraie coupure de 4 semaines qui étaient toutes les 4 absolument nécessaires, vu l'état dans lequel j'ai été ces deux dernières années, il m'a fallu à peu près une semaine rien que pour décrocher vraiment et me sentir en congés.

J'ai repris ce matin, mes batteries rechargées et l'esprit heureux alors même que je sais que le faîte de l'été est passé et que les jours vont bientôt raccourcir, ce qui me déprime pourtant un peu habituellement.

Enjoy !

Posté par KaMaia à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 6 août 2016

Désencombrement #4 - Ce qui ne sera pas désencombré

fille-ou-garcon

Fille ou garçon ?
Le linge ajouré et brodé main de mon berceau de bébé

 

Donc après cette journée en mode désencombrement, il y a quand même certaines choses qui ne seront pas jetées ou données, notamment :

- un magnifique drap de lin ancien "brut" c'est à dire ni brodé, ni ajouré, et donc prêt à travailler pour le cas où j'aurais envie d'en faire quelque chose. Mais dont je ne sais pas encore quoi faire
- des double-rideaux bleu marine qui, après une petite retouche et un ourlet, seront parfaits pour la chambre de CF3 qui m'a réclamé des rideaux occultants il n'y a pas longtemps
- les draps brodés de mon berceau de bébé dont la photo se touve plus haut (sûrement brodés par l'une de mes grand-mères mais laquelle ? j'ai posé la question à mon père et à ma tante, j'espère qu'ils sauront me répondre...). Je pense qu'ils sont en pur lin eux aussi, le toucher est caractéristique, mais rendu très doux par l'âge et l'usage.
- le drap avec lequel je faisais la sieste à la maternelle avec son motif "le lièvre et la tortue" dont je me souviens très bien car je l'adorais. Je pense le matelasser pour en faire la couverture de sieste de CF4 pour l'école puisque ce drap est en état neuf (de mémoire il ne m'a servi que pour mon année de moyenne section), mais il faut que j'apprenne à faire ça parce que je n'ai encore jamais fait de matelassage ou de quilting.
- l'ensemble housse de couette et taie d'oreiller cousu par ma mère pour Frérot quand il était encore dans son lit à barreaux et dont j'ai parlé précédemment. État impeccable lui aussi. Il est déjà dans une enveloppe à bulles pour être envoyé par surprise à l'intéressé dès lundi et, peut-être servir à ma nièce.
- des coiffes bretonnes "penn sardin' " anciennes dont je ne sais pas trop quoi faire.
Tiens j'ai aussi le costume qui allait avec, le costume des ouvrières sardinières de la région de Ploaré et qui est un petit 38. Je l'avais acheté dans une brocante car j'adorais la coiffe penn sardin' de ce terroir et je voulais absolument la porter. J'ai porté ce costume sur scène jusqu'à ma troisième grossesse mais je ne pense pas pouvoir le ré-enfiler un jour (hin-hin). Quelqu'un connaîtrait un Cercle ou une danseuse que ca pourrait intéresser ?
- sans oublier des tas d'autres choses qui ne méritaient pas d'être conservées.

Bilan de la journée : il n'y a plus de caisses dans le couloir et plus que deux cartons à trier dans ce que ex-CM m'avait ramené !
Trois sacs de vêtements, draps et linge sont prêts à partir au container de récupération, trois sacs poubelles sont dans la poubelle, une caisse de vêtements de CF3 est prête pour le grand garçon de ma copine et le linge de famille que je vais conserver est en cours de lavage.

Aaaah !
*agréable sentiment de devoir accompli*

Posté par KaMaia à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Désencombrement #3 - En partance pour un ailleurs

20160806_211454

Dans un des cartons ouverts aujourd'hui, j'ai retrouvé la housse de couette et la taie d'oreiller que ma mere avait cousues pour mon frère quand il dormait encore dans son lit à barreaux.

Mis à part une odeur de renfermé qui partira facilement à la première lessive elles sont comme neuves et pourraient peut-être même servir à ma nièce. 

Je les prépare pour un envoi postal qui lui fera une surprise.

Posté par KaMaia à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Désencombrement #2 - Photos souvenir

Au tout début des Seventies et au début de leur retraite mes grands-parents ont fait construire une maison dans le Finistère. J'ai énormément aimé cette maison et j'ai mis des années à en faire le deuil après que mon grand-père l'ait vendue en 1997 quelques mois avant son décès.
Je crois qu'il ne voulait pas nous laisser "ce fardeau" à gérer de devoir disposer de cette maison et de devoir nous en séparer nous-mêmes.

A l'époque CM et moi avions songé à la racheter aux autres héritiers pour nous y installer, elle était laaaargement assez grande pour y élever les nombreux enfants que nous souhaitions avoir, mais l'absence de vie économique dans le coin nous en a dissuadés. Aujourd'hui, je sais que nous avons bien fait, même si Carhaix-Plouguer, à 15 mn en voiture, s'est énormément développée et où on aurait peut-être pu l'un comme l'autre trouver du boulot dans le coin.

Ca n'enlève rien au fait que faire le deuil de cette maison a été une vraie souffranceet que j'ai toujours un gros pincement au coeur quand je passe devant.

J'ai retrouvé hier dans un carton quelques photos de sa construction, photos que je ne souhaite pas conserver, je n'en ai pas non plus besoin pour me souvenir de tous les moments heureux passés à Locmaria.

Locmaria

Je trouve qu'on reconnait bien la maison du cube.

J'ai donc mis ces photos dans un enveloppe, adressée au nouveaux propriétaires de la maison (enfin nouveaux... ils l'ont achetée il y a quasi 20 ans !). Je la posterai lundi en espérant que ça leur fera plaisir.

Posté par KaMaia à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Désencombrement #1 - Archives couture

Pieusement conservés depuis le décès de ma grand-mère en 1990

Echo de la mode

 

Je ne vois vraiment pas ce que je pourrais faire des suppléments à l'Echo de la mode de 1960 à 1962. Mais étant très sensible, de par mon métier, à la valeur patrimoniale et à la conservation des objets, je viens de le proposer en don au musée de la mode et du textile*.
S'ils n'en veulent pas, je les donnerai à qui en voudra et sinon... poubelle.

En vérité, je n'ai pas besoin de ces publications pour me souvenir de ma grand-mère.

 

* Et là, j'ai immanquablement la réplique d'Indiana Jones et la dernière croisade qui me vient à l'esprit :
- Sa place est dans un musée !
- La tienne aussi !!
(oui, c'est bon, j'y suis déjà dans un musée, merci :D )

Posté par KaMaia à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 5 août 2016

Désencombrement #0

Ex-CM veut vendre la MaisonSucrée qu'il a conservée quand on s'est séparés, ça fait donc quelques semaines qu'en plus de me ramener les enfants en début ou en fin de week-end, il me ramène aussi régulièrement des caisses, cartons ou autres objets qu'il ne souhaite pas conserver ou jeter sans mon avis. Je lui ai rendu pas mal de choses, j'en ai jeté certaines mais pour d'autres j'avais gardé en caisses et cartons parce que je n'avais tout simplement pas le temps et encore moins l'envie de m'y atteler.

Donc là, je me suis donné un grand coup de pied au c** et je m'y suis mise (alors que j'aurais préféré coudre mais bon, j'aurai l'esprit plus libre après...)

Posté par KaMaia à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 26 juillet 2016

Vacances & projets...

tissus

Du lin, du coton, du lin et coton... matière première de mes prochains projets couture.

Je suis en vacances (enfin !!) et l'esprit (à peu près) au repos étant partie de mon travail vendredi soir en ayant bouclé absolument TOUT : mes en-cours, les trucs administratifs en attente, fait l'archivage de 2 ans de boulot et rangé mon bureau.
Yeeehaaaa ! *grand cri d'allégresse*

Et donc là, je profite d'une semaine seule avec mon CF4, les grands sont chez leur papa et l'Homme pas encore en vacances.

Mes grands reviennent mercredi soir, l'Homme prend l'avion avec CF4 samedi pour aller dans le Sud chez ses parents et mes grands étant autonomes, j'ai bien l'intention de faire chauffer ma machine à coudre vu que j'ai PLEIN de projets : déjà un ou deux sacs à poches sur le modèle de mon sac idéal, puis deux pantalons (un pour moi, un pour l'Homme), une veste, une jupe, peut-être une deuxième jupe pour CF2 sur le même  modèle si ce dernier lui plait et enfin un vêtement d'été en lin sur le modèle d'un shawl, mais pour l'été et donc en version  non tricotée mais bien cousue. J'en ai vu un modèle en tricot sur le site des laines Biscottes et je suis certaine de pouvoir le faire en couture pour le porter ce qui me changera de mes éternels cardicools.

chale-boomrang1 chale-boomrang2

Ce châle me plait tellement qu'il n'est pas exclu que je me le tricote aussi quand mon ouvrage en-cours sera tombé de mes aiguilles. Il est presque fini mais je tricote rarement l'été, ça tient trop chaud !

 

A part ça, quand le chat n'est pas là les souris dansent et puisque l'Homme part en vacances de son côté en emmenant Pitigasson, j'ai invité plein plein de copines à la maison. Les deux/trois premières semaines d'août devraient donc être sous le signe de longs moments papotages/thé/chocolat/plage/farniente. Ca va faire du bien après une deux années un peu merdiques il faut bien le dire.

Posté par KaMaia à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 22 juillet 2016

Souvenir d'enfance

Outre l'immense cadeau de leur visite et de les avoir à la maison durant le pont du 14 juillet, ma grand-mère et ma grand-tante avaient apporté ceci pour moi dans leurs bagages.

cubes


En fait ce sont les cubes-jouets que mon père m'avait fabriqué quand j'étais toute petite et que mes parents n'avaient pas un sou pour m'acheter des jouets. Pour la petite histoire, la maison dessinée c'est la maison de mes autres grands parents dans le Finistère et la petite fille en rouge avec ses couettes et son cartable, c'est... moi !

 

Posté par KaMaia à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 18 juillet 2016

Passer du temps avec ma machine à coudre !

couture-therap

Le message est clair je crois :))

 

La couture est toujours aussi apaisante pour moi.
Mais le temps manque cruellement, comme souvent.
J'ai plusieurs projets ou to-do en couture, auxquels je ne me suis pas encore attaquée faute de temps. MAIS mercredi, mon CF4 a eu l'immense gentillesse de faire une très longue sieste et c'était pile le temps qu'il me fallait pour m'attaquer à ceci :

 

avant

 

Dans mon ancien appartement de maman solo, j'avais optimisé l'espace en m'équipant le plus possible de mobilier pliant ou escamotable. C'était le cas des 4 chaises du salon. Des fauteuils de type réalisateur qui n'étaient dépliés qu'au moment des repas et bien rangés en mode gain-de-place le reste du temps. J'en avais 2 très très abîmés, qui ont été remisés au grenier quelques mois et que j'ai descendu début mai en vue d'en refaire les assises.

 

Un peu de toile à transat, un peu de fil, un peu de temps....... et voilà !

apres 1

apres 2

 

 

 

 

 

Posté par KaMaia à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 juillet 2016

Un peu d'amour dans ce monde de brutes

 

time to be nice (c) JC Castelbajac

Comment faire face à l'indicible ? Partir voir le feu d'artifice en famille et terminer à la morgue ou à l'hôpital après un pur moment de terreur ? Ou tout simplement comment rentrer chez soi indemne physiquement mais en état de choc post-traumatique et reprendre le cours de sa vie ?

Je me souviens avoir vécu quelque chose de cet ordre justement lors d'un feu d'artifice. Une atroce expérience de trouille et de danger qui a été un point de changement et de réorientation de vie.
En juillet 2003, nous étions allés en famille voir le feu d'artifice dans la ville où nous vivions à l'époque, une petite commune du Val-de-Marne, bastion historique de Gauche et du PCF, plutôt tranquille, où nous avions acheté notre maison 5 ans auparavant.

Nous étions donc montés sur la colline, près de la caserne des pompiers et nous attendions au milieu de la foule que démarre le feu d'artifice. Je portais CF3, âgé de 6 mois dans son écharpe de portage, CF2 qui avait 3 ans était juchée sur les épaules de son papa et CF1, 6 ans tout juste, nous donnait la main et attendait avec impatience les fusées et pétards. Nous étions au milieu de nombreuses familles comme nous, et d'une foule de jeunes, de moins jeunes, bref, la scène habituelle d'une soirée de liesse populaire.

Et puis des jeunes moins sympa, des bandes qui veulent s'amuser un peu et mettre la pagaille... et puis des pétards lancés SUR les gens, SUR les enfants, dans les jambes du public.
Et puis des bouteilles de bière vides, en verre, lancées en l'air et qui retombent au milieu de la foule et des gens.
Celle qui frôle la tête de mon baby...
La terreur pure qui m'envahit à ce moment-là à l'idée que nous sommes en danger.
En danger et sans pouvoir nous défendre ou nous protéger de cette violence gratuite, de ces projectiles potentiellement mortels tombant du ciel et lancés par ces mains anonymes, hilares et violentes. Notre départ précipité de l'esplanade, ma panique à l'idée que mes enfants sont en danger et que je ne peux pas les protéger. L'idée qui tourne en boucle dans ma tête "Il faut qu'on s'en aille ! Il faut qu'on s'en aille tout de suite !!"

Le fait de "s'en aller tout de suite" ne signifiant pas uniquement "rentrons nous mettre à l'abri ce soir" mais bien "il faut quitter cette ville où nous ne sommes plus en sécurité".

Une fois rentrés chez nous, nous avons mis les enfants au lit et on a parlé une bonne partie de la nuit. Mes impressions de cette nuit-là restent floues mais je me souviens très bien du sentiment de terreur, d'insécurité et d'impuissance que je ressentais à l'idée que nous n'étions plus en sécurité dans notre propre ville.


Le lendemain, ex-CM faisait sa demande de mutation pour le FarWest et nous mettions notre maison en vente.

10 jours plus tard, j'étais hospitalisée pour ce qui a été diagnostiqué en premier lieu comme une crise d'appendicite et qui était en réalité un cancer du côlon...je n'ai fait le lien que plus tard, quand j'ai travaillé sur mon cancer, sa signification et surtout quand mon chirurgien m'a posé la question : "avez vous vécu un deuil ou un choc dans les semaines précédentes ?" (et donc vécu un traumatisme qui aurait pu *activer* sous forme de somatisation cancéreuse cette fragilité génétique que vous portez sous la forme de ce gène mutant ?)
Ben en fait, oui. OUI.

Ce cancer a évidemment été un tournant dans ma vie.
Cette décision de partir et de changer de vie a représenté un virage lourd de conséquences dans nos vies, certaines positives et d'autres... moins. Mais au moins, nous avons mis nos enfants en sécurité et avons fini de les élever dans un environnement plus sécure à nos yeux.

Dans une moindre mesure, je comprends ce qu'on pu vivre les Niçois ce soir d'horreur du 14 juillet et mon coeur saigne littéralement à cette idée.

 

Vendredi matin, encore embrumée de cette courte nuit de sommeil après avoir veillé jusqu'à 2 ou 3 h devant BFM TV, je n'arrivais pas à me sortir ces horreur de la tête et je me sentais envahie par les souvenirs, la peur et la violence de cette nuit de 2003. J'essayais de me raccrocher à des petites choses douces et lumineuses du quotidien.

Et puis j'ai entendu mon CF4 (2 ans 1/2) descendre l'escalier, sa petite main dans celle de ma grand-mère (92 ans), en visite chez nous durant ce long week-end de pont.
Je ne savais pas qui aidait l'autre à ne pas rater de marche mais je les entendais se dire mutuellement "Attention !" et mon coeur s'est rempli de cette joie simple des petites moments de bonheur et d'amour.

 

mamie_CF4

Juste un peu d'amour en cette journée tragique

 

 

Posté par KaMaia à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,