KaMaïa au FarWest

dimanche 10 septembre 2017

Un logo tout neuf !

Pour ceux qui connaissent cette autre facette de ma vie...

 

nouveau logo

Je suis plutôt contente de moi, je n'ai pas trop perdu la main sur illustrator

 

 

 

 

Posté par KaMaia à 17:19 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 septembre 2017

Changement de paradigme #4

LOGO_3

 Je continue pour ma part à évoluer, moi aussi, en parallèle d'Iel.


Enfin dans le même temps où lui devient elle, pour ma part, c'est ma vision des choses et mon avis sur la question qui évoluent.
Je parlais de mes doutes ici il y a quelques mois et je disais il y a quelques semaines que je n'étais toujours pas certaine qu'Iel n'était pas dans un trip "Je déteste ma vie. Tiens... et si j'envoyais tout péter en changeant de sexe ?"
Je pensais sincèrement qu'iel était dans un genre de fantasme, qu'iel s'était construit.

Je n'arrivais pas à croire qu'on puisse passer plus de 40 ans dans un sexe et un genre, sans se rendre compte qu'en fait, on appartenait à l'autre.

Et puis Iel a commencé son traitement hormonal. Je ne l'ai pas su car Iel me l'a caché. C'était dans les dernières semaines où nous vivions encore sous le même toit. Iel a planqué son Androcur et son Oestrogel et durant les 2 ou 3 semaines où nous cohabitions encore, je n'ai rien vu.

En revanche, quand je l'ai revu fin juillet, après 4 semaines durant lesquelles Iel est parti en vacances avec notre fils, les changements physiques m'ont sauté aux yeux.

Comme je disais, nous avions renoué notre dialogue autour de notre fils. Et puis nous l'avons renoué autour de l'amitié qu'on avait avant d'être un couple.
Et j'ai du admettre que l'énergie qu'Iel dégage et que je ressens quand je le(a) vois est bien une énergie féminine. Alors OK on pourrait m'objecter qu'elle est hormonalement induite. Et c'est vrai, sans doute.
Et que même sur le plan émotionnel, les hormones induisent une sensibilité toute féminine. Peut-être... mais j'ai toujours trouvé qu'Iel avait une sensibilité féminine, je dois bien l'avouer (et un foutu sale caractère mais ça, ce n'est pas forcément masculin, il y a des filles chieuses, râleuses et pénibles voire violentes, ça n'est pas l'apanage du sexe masculin). C'est aussi pour ça qu'on était amis, avant. Que du temps où iel était "il", je le considérais comme "une bonne copine", en fait. Une copine avec des couilles si je puis dire.
J'ai peu d'amis homme, mais j'en ai plusieurs quand même. Ils ne sont pas trans mais ils ont tous cette sensibilité féminine que pour ma part, j'apprécie et qui fait naitre l'amitié.
Et à discuter ensemble, je sais que non seulement Iel est convaincu de ce qu'Iel fait (Au point de prendre le risque d'y perdre ses parents qui, maintenant que la question de la séparation est réglée et qu'ils ne craignent plus de perdre leur unique petit-fils, ne suivent pas du tout Iel dans ce changement de vie. Du tout.), mais je sens aussi qu'Iel est sans doute vraiment trans et que non, contrairement à ce que j'ai longtemps pensé, ce n'est pas un fantasme servant de prétexte à un changement de vie.

Mais quand même, c'est troublant.

Parce qu'aujourd'hui, quand je vois Iel, c'est sa masculinité encore présente qui me choquerait presque.
Pas son côté féminin de plus en plus présent.

 

 

Posté par KaMaia à 12:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 7 septembre 2017

Auto-censure

effiloche

 Je vais éditer certains billets récents qui parlent de ma séparation avec Iel tout simplement parce que, deux mois après l'audience, notre relation s'apaise doucement, que le lien très effiloché entre nous n'est pas totalement brisé et que je ne souhaite pas qu'Iel (ou ses amis) arrivant par hasard sur ce blog les lisent et le tranchent net.

J'ai posé ces mots au moment où j'avais besoin de les poser, les personnes silencieuses ou non qui passent ici les ont lus. C'est bien. Je les range désormais dans un tiroir pour laisser place à la suite... car la vie est une danse, les relations humaines aussi et les circonvolutions qu'elles peuvent prendre ne cesseront jamais de me surprendre !

L'accord que j'ai proposé a en effet mis presque instantanément fin à la guerre violente entre nous deux et a permis de trouver des compromis de part et d'autre. Et surtout, cet accord nous a permis, dès le moment où nous sommes sortis de la salle d'audience, de parler l'un avec l'autre.
Dans l'intérêt de CF4 c'était absolument indispensable.

Et aujourd'hui, le lien entre nous deux, couple parental, se tisse différemment après avoir été déchiré. Il se reprise et se répare doucement parce que comme je l'avais écrit déjà, ce lien intellectuel qui avait fondé notre amitié et notre complicité, puis notre couple, ce lien qui a toujours été là et qui faisait que j'avais l'impression de vivre (le mauvais caractère en moins) avec un autre moi-même, ce lien qui avait presque disparu, noyé sous les tensions permanentes, les disputes, la vie quotidienne, la recomposition familiale impossible dans son espace qu'il ressentait envahi, ce lien est toujours présent. C'est une bonne chose pour CF4 et une bonne chose pour nous.

Je suis sortie plus traumatisée de la préparation de cette audience que de l'audience elle-même, je n'avais pas l'expérience de ces dossiers où les personnes s'accusent des pires choses, où elles battent le rappel de leurs connaissances, famille et amis pour dire le pire sur l'autre. Mon divorce avait été presque une formalité, il n'y avait pas de guerre. Mais ça, je n'y étais pas prête et quand j'ai du y faire face, quand j'ai vu les mensonges dans les attestations, les preuves fabriquées, la nécessité de me défendre, j'ai trouvé ça très violent. Pour autant je sais qu'Iel aussi a trouvé ça violent. D'autant que pour ma part, je n'avais rien inventé, les pièces fournies parlaient d'elles-même. Iel en est donc sorti(e), également, assez traumatisé(e). La proposition d'accord que j'ai faite était pour Iel inespérée et totalement inattendue. Mais l'intérêt de CF4 était réellement le point important que nous avions tous les deux perdu de vue au plus l'audience se rapprochait. Je suis heureuse d'avoir réussi à prendre du recul sur la situation juste à temps et à avoir pu me focaliser sur ce point fixe et primordial : CF4.

La toile de notre relation se retisse aussi en fonction de cela car nous sommes tous les deux encore groggy du match que nous avons mené l'un contre l'autre et assez choqués du mal qu'on a été capables de se faire l'un à l'autre. Mais au moins, le dialogue a repris entre nous et c'est la raison pour laquelle je vais scinder certains articles précédemment publiés, pour laisser les choses s'apaiser et le temps cicatriser tout ça.

 

 

Posté par KaMaia à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 août 2017

20 ans après. Mais toujours là

Aujourd'hui, ç'aurait été l'anniversaire de ma mère si elle était toujours de ce monde.

Cela fait 20 ans qu'elle n'est plus parmi nous, nous avons tous beaucoup pensé à elle le jour du mariage de Soeurette, mon père l'a évoquée dans son discours, et moi aussi j'ai parlé d'elle quand j'ai pris la parole (oui parce que visiblement comme Maman n'était plus là, j'ai été d'office placée en positionnement de mère de la mariée et donc je suis entrée dans l'église au bras du papa de mon nouveau beau-frère et j'ai aussi dû faire un petit discours au moment du repas) (en fait ça a été un honneur et un plaisir de faire ce petit speech et de dire à ma soeur et à son homme combien je les aimais et combien j'étais heureuse pour eux).

La douleur de la perte n'est plus une souffrance comme il y a encore quelques années mais elle est toujours bien là.
Quand j'évoque son souvenir notamment avec mes enfants qui ne l'ont pas connue (elle a loupé de peu CF1, puisqu'elle est décédée 2 mois avant sa naissance) il n'est pas rare que je me mette à pleurer.
Cette douleur sera toujours là, je pense. Je vis avec. Mon père vit avec. De même que mon frère et ma soeur.
C'est comme ça et quand l'émotion monte, je laisse les larmes arriver, je me dis que c'est simplement l'amour que j'ai toujours pour elle qui se manifeste et que c'est juste et normal de toujours la pleurer 20 ans plus tard.

 

J'ai été heureuse qu'on l'évoque le jour du mariage et surtout, surtout j'ai été très très heureuse qu'elle soit symboliquement présente à travers ceci :

coussin
Photo :  Lucie Nicolas

C'est le coussin des alliances qu'elle avait confectionné pour mon mariage avec CM, en 1995.

Elle avait utilisé une chute de la soie de ma robe de mariée.
Et comme la soie laissait apercevoir le rembourage du coussin en transparence, elle l'avait doublé à l'intérieur avec le tissu que nous avions acheté ensemble au marché St Pierre à Paris et dans lequel elle avait réalisé les robes des fillettes du cortège et notamment la robe de ma soeur qui avait 7 ans à l'époque.

Ce coussin est donc doublement précieux et symbolique pour Soeurette et moi car non seulement c'est Maman qui l'avait confectionné, mais en plus, avec le tissu de nos propres robes.

Quand j'ai proposé à Soeurette de lui prêter pour le mariage, elle a accepté tout de suite avec joie en me disant que justement ça faisait quelques temps qu'elle s'interrogeait pour le support des alliances à l'église et qu'elle ne trouvait pas d'idée ni quelque chose qui lui plaisait.

Je suis donc allée ouvrir la boite où repose ma robe de mariée ainsi que le reste de ma tenue d'il y a 22 ans, j'en ai sorti délicatement le coussin que j'avais soigneusement emballé et je lui ai apporté le jour du mariage civil.
Elle s'est empressée de le montrer à sa belle-mère et aux soeurs de son chéri et quand nous leur avons raconté l'histoire de ce coussin, et combien c'était symbolique à nos yeux, Soeurette a même ajouté "il y a des familles où on se transmet un voile pour les mariages, nous ce sera certainement ce coussin", elles aussi se sont mises à pleurer.

C'est ainsi que notre mère a quand même été présente ce fameux jour.

DSC-158_recad

Photo :  Lucie Nicolas

 

La connaissant, je ne sais pas si elle aurait apprécié tous ces hommages. Sans doute aurait-elle marqué de l'agacement d'être l'objet d'autant de sensiblerie, mais le fait est qu'elle était aimée et ça, ça reste.

 

Posté par KaMaia à 19:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 20 août 2017

Back to the présent !

crepuscule
Crépuscule de fin de vacances hier soir
Le grand garçon au premier plan, c'est bien CF3 qui a pris 15 bons centimètre depuis 6 mois, si !

Et oui les vacances (enfin les miennes !) prennent fin ce soir.

Pour être franche je n'en ai pas beaucoup profité puisque je suis tombée malade presque au début de ces trois semaines de congés, juste le temps d'aller à Paris assister au mariage de Soeurette, faire la surprise aux Kids de les emmener au parc Astérix et de rentrer qu'une sinusite comme j'en avais rarement eu m'est tombée dessus et malgré le traitement antibio, les huiles essentielles et autres potions magiques, elle est descendue sur les bronches et 18 jours plus tard, je tousse toujours.

Autant dire que j'ai l'impression de ne pas avoir beaucoup profité de mes vacances et je vais reprendre assez fatiguée.

Plusieurs personnes m'ont dit que c'était normal et que j'avais sans doute eu des choses à évacuer. Je ne peux que reconnaitre qu'elles ont raison. Ces derniers mois ont été difficiles, fatigants, émotionnellement en forme de montagnes russes, la séparation, le déménagement en deux temps, la guerre ouverte, puis l'accord que j'ai proposé avec cette difficile décision de proposer une organisation qui ne va pas arranger mon état de fatique (ni mes finances !) mais qui a eu l'indéniable avantage de mettre fin instantanément au conflit qui m'opposait à Iel  et de faire en sorte que notre relation évolue à nouveau dans un sens plus positif ont sans doute dû s'exprimer sous la forme d'une somatisation musclée.

 

Mais il y a eu des moments sympas et j'ai plein de billets à poster ou éditer (parce que j'ai eu le temps de trier un peu les photos aussi, donc je vais sûrement mettre à jour ou publier d'anciens billets dans les prochains jours) et réactualiser un peu ce blog qui prend la poussière.

 

Mon cartable sac est prêt. Demain, c'est ma rentrée !

 

Posté par KaMaia à 22:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 12 juillet 2017

Parce qu'il faut bien revenir . . .

L'audience pour la garde de CF4 a eu lieu mardi dernier (enfin pas hier, hein, il y a 9 jours) et il m'a bien fallu tout ce temps là pour m'en remettre.

Objectivement elle s'est "bien" passée.

 

Plus exactement elle s'est "bien" passée parce que la veille, j'ai proposé un premier accord en essayant de préserver l'intérêt de CF4, accord qui a été refusé.
Du coup j'en ai proposé un autre, qui était *moins* intéressant pour moi... et qui a été accepté, celui-ci.

Et finalement, la JAF n'aura eu qu'à entériner ce sur quoi on s'était mis d'accord.
Ca s'est donc "bien"passé parce qu'il n'y a pas eu de guerre. Et que je pense m'être à peu près mise à l'abri des représailles qu'Iel me promettait (pas tout à fait car j'ai trouvé ce samedi dans ma boite aux lettres deux avis de recommandés sur lesquels j'ai parfaitement reconnu son écriture...)

Evidemment, ça n'est pas tout à fait ce que je souhaitais ou espérais.
Assurément, cet accord va me compliquer un peu l'existence les jours où CF4 sera avec moi. Car en fait, CF4 va rester scolarisé dans la commune de résidence de Iel. Je vais donc faire beaucoup de trajets les jours où CF4 sera avec moi, ces jours-là, j'aurai en tout 4 h de trajets par jour pour emmener CF4 à l'école ou au périscolaire, puis retourner prendre le train et aller travailler le matin. Et faire l'inverse le soir.
Objectivement, j'ai toutefois obtenu tous les autres points d'aménagement que je demandais et qui allégeront un peu cette organisation.
Incroyablement, Iel a fait écrire que si cet arrangement était "trop fatigant" pour CF4, je devrais revenir habiter sur sa commune (je ne crois pas non...)

Je reviendrai peut-être donner plus de détails. Ou pas.
J'ai eu la chance d'être énormément soutenenue par mes ami(e)s géographiqueemnt proches comme moins proches.

Je suis soulagée à l'idée que j'ai calmé la situation avec cet accord.
Je suis sûre que j'ai bien fait. Même si ça va me compliquer la vie.

 

 

  (édité)

Posté par KaMaia à 12:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 5 juillet 2017

Félicitations ma CF2 !!!

Image_-_L'école_(Réussite_au_bac_1) Un immense bravo à ma CF2 qui a réussi et vient d'empocher son BAC !

Elle a d'autant plus de mérite qu'elle l'a passé dans des conditions très très très compliquées.
Compliquées par Iel et par cette séparation.

En effet, le 5 juin, Iel nous a signifié que puisque j'avais loué un autre logement, il n'était pas tenu à un quelconque devoir d'hébergement et qu'il souhaitait que CF2 dégage de chez lui.

Moi, étant la mère de son fils, je pouvais rester jusqu'à l'audience prévue début juillet, parce qu'il n'avait légalement pas le droit de me priver de mon fils. En revanche ma fille devait dégager.
Ma fille mineure.
Ma fille légalement domicilée chez lui.
Ma fille scolarisée dans le lycée de secteur de SON domicile à lui. Et pas proche donc de notre futur domicile. Et qui prend le car scolaire depuis sa commune. Alors que dans la commune où j'ai loué, il n'y a pas de circuit de car scolaire pour son lycée.
Ma fille qui devait passer le bac dans les deux semaines qui suivaient.

QUE DE BIENVEILLANCE...

 

C'était mal connaitre notre capacité à rebondir.
Nous avons donc investi la "petite maison" avec finalement un grand soulagement. CF2 n'avait plus qu'une semaine de cours effectifs. Elle s'y est rendue en train puisque dans ma commune passe la ligne de train pour la GrandeVille et dont le terminus est à Pornic où elle était scolarisée. Elle prenait donc le ter le matin puis marchait jusqu'à son lycée. Et elle rentrait de la même façon le soir.

La deuxième semaine, elle n'avait plus cours et a passé plusieurs jours chez sa meilleure amie à Pornic afin de réviser le bac ensemble.

En revanche, nous vivions désormais à 1h de route du lycée où elle était convoquée pour passer le bac. En effet, elle devait passer le bac à Saint-Nazaire. Donc 1h de trajet mais surtout le pont de St Nazaire à passer en espérant qu'il ne soit pas bouché.

Ca faisait objectivement trop d'incertitudes et de stress à gérer avec la crainte d'être en retard et de louper le début d'une épreuve.
Aussi, comme j'ai la chance d'avoir des amis (de VRAIS amis, ceux sur lesquels on sait qu'on peut mutuellement compter) un peu partout, j'ai appelé mon amie V, qui vit à St Nazaire et qui a hébergé CF2 durant toute la semaine de ses épreuves.

Merci V ! C'est aussi grâce à toi, parce que tu nous a offert un toit et un cadre bienveillant, que CF2 a réussi !

Elle commence à la rentrée des études universitaires en histoire, matière où elle a cartonné au bac d'ailleurs.

Je suis très fière d'elle qui a sû se montrer forte et réussir malgré des circonstances particulièrement compliquées.

 

 (édité)

Posté par KaMaia à 13:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 19 juin 2017

En mode mariage

Et oui ce samedi, les grands CFs ont marié leur tata (ma Soeurette, quoi !)

N'ayant pas l'autorisation formelle des intéressés pour poster les photos de mariage ici, je me contenterai de poster le petit selfie "en mode mariage" que nous avons pris à la sortie de la mairie.

en-mode-mariage

(Il manquait CF4 qui était chez Iel. Finalement après avoir déploré le refus de son père que je puisse l'emmener,
je suis consciente que ça n'aurait pas du tout été une bonne journée pour lui, il se serait ennuyé
et il y avait vraiment trop de monde dans un trop petit espace.
Mais il sera là en juillet pour la grande fiesta !)

 

Donc là, c'était simplement la cérémonie civile, qui s'est déroulée dans la magnifique salle des mariages de la mairie du XIXe arrondissement à Paris. Ensuite nous sommes allés faire quelques photos au parc des Buttes Chaumont avant de continuer la journée par un buffet chez les mariés.

Le soir, pour fêter l'anniversaire de CF1, je lui avais laissé carte blanche sur ce qu'il voulait faire à Paris et il a souhaité que nous fassions une grande balade le long du canal de l'Ourcq, nos pas nous ont finalement portés vers le parc de la Villette puis les boulevards des Maréchaux où nous avons trouvé un chouette restaurant en terrasse où nous nous sommes régalés avant de rentrer de nuit, toujours le long du canal jusqu'à notre hôtel.

Ca a été l'occasion de revoir plus longuement mon Frérot qui, depuis son diagnostic et surtout la mise en place d'un traitement spécifique, va mieux : il n'avait même pas sa canne pour marcher et les journées en fauteuil roulant semblent être de l'histoire ancienne (croisage de doigts ++). La maladie est incurable et dégénérative mais il semble qu'on puisse tout de même contenir son évolution et lui permettre de récupérer des fonctions et capacités motrices, neurologiques et organiques qu'il avait perdues en grande partie. Tout n'est pas rose mais ça va tellement mieux par rapport à avant.

fratrie
Nous trois

Rendez-vous en juillet pour le mariage religieux et la grande fiesta !

 

Posté par KaMaia à 12:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 17 juin 2017

On n'a pas tous les jours 20 ans !

CF1_J1

(ça se voit à ma manière de le tenir, que je n'osais pas trop le toucher, des fois que j'aurais risqué de le casser...)

 

Le 17 juin 1997, un petit bonhomme devenu très grand est venu au monde.


A. tu as fait de moi une maman, tu as bousculé mes principes et mes certitudes et avec toi, j'ai appris à naviguer à vue et qu'il était bon de laisser son enfant pousser à son rythme en l'aidant juste à devenir autonome et capable de faire ses propres choix éclairés.
Ces 20 années sont passées tellement vite !
Te voir grandir, évoluer, devenir l'adulte responsable, intelligent et sensible que tu es aujourd'hui a été (et est toujours) une aventure passionnante. C'est un privilège d'être ta maman. Merci d'être toi  !

Bon anniversaire mon fils

CF1_20 ans

 

Posté par KaMaia à 14:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 30 mai 2017

Introducing (again) (mignonitude inside again too) . . .

Vous connaissez la fille qui a dit à la ronde qu' "on va prendre un petit chat cet été mais je ne sais pas trop où en trouver un" ? Et qui du coup se voit offrir en cadeau de 45 ans (ah oui ça me fait penser que contrairement à d'habitude, je n'ai pas fait mon petit billet annuel, j'ai même complètement oublié... acte manqué réussi du point de vue de l'inconscient ?) qui se voit offrir, donc, DEUX chatons ?

- Présente ! oui oui, c'est bien moi

 

Et plus il était teeeeellement mignon que je n'ai absolument pas pu résister.

 

Je vous présente donc ... euh... pour le moment on n'a pas encore trouvé de prénom à cette petite boule de poils absolument craquante :

M

m2

Non mais franchement, c'était absolument impossible de refuser...

 

Toute proposition de nom est bienvenue puisque ma suggestion à savoir Gandalf (le gris, quoi) a été refusée par les Kids (je trouvais ça bien pourtant... un magicien, ça aurait fait la paire avec Circé avec le petit jeu de mot qui va bien).

Ca va nous coûter cher en croquettes tout ça !
En vérité, je suis aux anges, il est adorable, après mûre reflexion avoir deux chats ne pose pas de soucis, ce ne sera pas la première fois d'ailleurs. Mais je pense que je vais investir dans ce dispositif très pratique qui permet d'éduquer les chats à faire leurs besoins dans les toilettes... Ce sera plus simple (et moins cher en litière !)

*****************

EDIT : On a trouvé un nom !

Ce petit chaton a un motif en M sur le front et on a donc cherché un nom qui commence par M.
Merlin est arrivé en premier mais les enfants n'en voulaient pas. CF2 a proposé Mana et là c'est moi qui ai fait un blocage à cause de ça :

https://www.youtube.com/watch?v=9ytei6bu7kQ

 

Et finalement on a eu un concensus total sur MAUI

maui

Comment ça, il n'est pas ressemblant ?

 

En fait, c'est le côté mythologique du personnage qui nous a bien plu, les tatouages aussi qui rappellent les motifs de sa fourrure.

Et également l'adhésion enthousiaste de CF4 qui s'est mis à raconter partout et à tout le monde : "Tu sais, j'ai un petit chat ! Mon chat, il s'appelle Maui !" alors que le chat en question n'est pas encore arrivé chez nous et qu'il ne l'a vu qu'en photo.

Va lui dire que finalement on a changé d'avis, après ça...

 

Posté par KaMaia à 22:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]